fbpx

La confiance en soi

La confiance en soi


Depuis des années, c’est un sujet pour moi. Je ne me suis jamais senti assez. 

Enfant, j’étais discrète, je ne m’affirmais pas puis j’ai grandi comme cela. Ne dis rien Elo cela pourrait choquer, blesser. Laisse-les parler laisse les être.

Je ne pouvais pas Être moi-même, le peu que j’ai essayé, mais les adultes, on reprit le contrôle sur moi.

Tu sais ces adultes, les personnes sur-puissantes qui savent tout mieux que toi.

Adolescente, j’ai eu de l’acné, j’ai tenté de m’affirmer.

L’acné me permettrait de ne pas plaire et pourtant, je continuais d’attirer les regards. J’ai eu peur. 
Je ne sais pas écrire correctement, la preuve en moi, je m’arrête d’écrire en me disant, tu n’arrives pas a synthétiser à écrire dans la fluidité. Ce n’est pas mon don.

Mais j’ai envie d’essayer quand même.
Alors je continue. Adolescente, j’ai voulu croire que les garçons m’apporteraient cette confiance. Alors je me suis jeté à corps perdu dans des relations. J’ai fait confiance, est ce que l’on peut parler de confiance à cet âge. Je ne sais pas.
Puis j’ai envie d’abandonner cet article encore une fois.

D’où peut venir la confiance en soi quand on est adolescente. On regarde des séries ou les filles sont toutes plus géniales et merveilleuses que toi.
Elles ont des vies géniales, elles grandissent et deviennent des femmes puissantes.

Et toi, tu es toujours là sans grand avancement dans ta vie.
J’ai tenté de vivre ma vie, d’être puissante le seul changement, c’est que je me suis trouvé différente.
Du coup sentiment d’infériorité puissance 100000.
Puis j’ai eu des enfants jeunes, pour moi, c’était compliqué de m’assumer en tant que maman. Puis la pression sociale était très forte.
Aujourd’hui, j’ai envie de crier de hurler, mais surtout d’aider les femmes à s’accepter, de se transcender. 
Je ne sais pas où ces articles vont me mener, mais je le lance, on verra bien.
Si déjà cela peut m’aider à moi-même.